You crashed my bandicoot

Ahhh Crash Bandicoot, la licence du coeur, la licence perdue. Une parmi tant d’autres mais que personne n’arrive à oublier malgré la triste réalité d’un retour impossible.

Tout joueur/euse de ma génération ayant eu accès à la PlayStation à ses débuts ne pourra que se rappeler du Marsupial à la fourrure orange, ses cascades et son air débile.

Crash-Bandicoot

Retour à la case départ

Passons donc par une petite description pour ceux qui voudraient une piqûre de rappel ou même ceux qui n’ont pas eu la chance de connaître ces jeux ! Ici je me base principalement sur toute la série présente sur PS1, pas la suite sur PS2…

Crash Bandicoot est un jeu de plate-formes développé en 1996 par Naughty Dog et édité par … Sony ! Il sera suivi de 2 opus s’inscrivant directement dans l’histoire, Crash Bandicoot 2 : Cortex Strikes Back et Crash Bandicoot 3 : Warped mais aussi de 2 épisodes annexes Crash Team Racing et Crash Bash.

Crash Bandicoot

crash 1

L’histoire se déroule pas très loin de l’Australie, sur un archipel composé de 3 îles tenues d’une main de fer par l’ignoble Dr Neo Cortex qui, poussé par des sentiments digne d’un méchant de mauvais film décide de transformer les animaux de l’archipel en monstres surpuissants et d’en faire ses petits soldats. Tout cela avec des machines développées avec l’aide du Dr Nitrus Brio.

Vous vous en doutez alors, c’est ainsi que Crash a développé quelques petites aptitudes spéciales, mais sa transformation ne fut effectuée qu’à moitié, puisque, la machine de N.C rejetant le marsupial, Crash garda le contrôle de son esprit et son corps, ce qui vaudra à notre ami un magnifique plongeon involontaire dans l’océan… Malheureusement pour Neo, Crash veut récupérer sa belle Tawna, une femelle bandicoot restée captive, prête à subir sa transformation, et compte bien botter les fesses de toutes personnes se mettant sur sa route. S’ensuit alors une grande aventure composée de plusieurs niveaux colorés, de la jungle à l’île de Cortex, en passant par des villages et temples peuplés de créatures hostiles.

Heureusement vous n’êtes, pas tout à fait seul, puisque Aku Aku, le masque vaudou qui veille sur les îles à disséminé un peu partout des copies de lui, trouvables dans les caisses en bois que vous croisez dans tous les jeux et qui vous donnent une sorte de seconde chance, un bouclier. Ils comportent 3 niveaux : 1) vous pouvez être touché 2 fois avant de mourir 2) vous pouvez être touchés 3 fois 3) vous êtes invincible pendant quelques secondes.

Crash Bandicoot 2 : Cortex Strikes Back

crash 2

De retour pour notre plus grand plaisir en 1997, Crash revient à la charge avec une autre mission. En effet, les décors restent les mêmes (toujours l’archipel fictif australien) mais notre ami Dr Neo Cortex développe de nouveaux desseins, en effet celui-ci s’est mis en tête de … Sauver le monde ! La Terre risque d’exploser à cause d’un alignement des planètes plutôt menaçant, c’est ce que découvre N.C en examinant un cristal mystérieux. N’ayant plus aucun ami suite au premier épisode (à part le Dr Neo Gin) il décide alors de faire appel à son ennemi d’antan pour faire le sale boulot à sa place : récupérer 25 cristaux qui serviront à alimenter la machine qui sauvera la planète.

Dans cet opus apparaît Coco, la soeur de Crash mais elle tient encore un rôle totalement informatif, en effet celle-ci n’apparaîtra de temps à autre que pour vous prévenir d’un grand danger et vous inviter à vous méfier … D’autres bonus font leur apparition : il est désormais possible de traverser des eaux marécageuses ou encore des espèces de lac de lave grâce au jet-board, de « voler » grâce au jet-pack ou encore de faire des niveaux entiers sur le dos du petit ourson Polar. Ainsi non seulement le gameplay mais aussi les décors se diversifient !
Ici aussi, plus de map à la Donkey Kong pour sélectionner le niveau, vous vous trouvez dans une pièce principale avec écran de sauvegarde et plusieurs portes vous menant aux différents niveaux, avec un ascenseur central quand vous changez d’univers (et que vous vous attaquez au boss de l’univers aussi).

Crash Bandicoot 3 : Warped

Crash 3

L’année après la sortie de Crash Bandicoot 2 vient donc le 3ème épisode ! Uka Uka, le jumeau maléfique d’Aku Aku (ils se sont pas foulés niveau noms..) a pris Neo Cortex sous son aile et veut récupérer tous les cristaux (oui les mêmes, encore) et gemmes du monde puisqu’ils possèdent une grande puissance. Cet opus reprend principalement les bases du précédant mais toujours en ajoutant de nouvelles choses. Vous êtes ainsi dans une espèce de station spatiale et vous voyagez dans le temps ! Et oui, votre mission – si vous l’acceptez – est de récupérer tous les cristaux présents dans le monde mais à différentes époques allant de la Préhistoire au Moyen-Âge en passant par des lieux mythiques et légendaires comme l’Atlantide…

Ce coup-ci Coco fait entièrement partie du jeu, pas encore assez à mon goût évidemment puisque j’aurais aimé avoir un choix total de personnage à chaque niveau, mais je conçois que cela aurait dénaturé le jeu (On joue à Crash Bandicoot, pas Coco Bandicoot ^^). On peut donc la retrouver exclusivement pour un voire deux niveaux par univers, c’est donc elle qui chevauche le petit tigre Pura (équivalent de Polar) sur la muraille de Chine, ou encore qui monte le jet-ski. Plusieurs niveaux apportent d’ailleurs un nouveau gameplay : les courses en moto, les exterminations de dirigeables en avion, le jet-ski. Contrairement au précédant opus, les véhicules ne sont pas juste un accessoire nécéssaire à une petite portion du niveau, mais sont généralement l’essence même du niveau.

Le fait d’avoir tous les univers sous les yeux donne encore plus envie d’avancer puisque vous pouvez deviner de quoi sera fait l’univers suivant sans oublier que cela vous permet de vous rendre compte de votre avancée dans le jeu.

Les Boss

Dans ces 3 Crash Bandicoot les boss se révèlent plutôt facile à tuer une fois qu’on a compris le système, système qui reste relativement simple puisque souvent il se présente ainsi : une attaque ciblé, une attaque de zone, vous pouvez le frapper – et cela ainsi de suite, généralement 3 fois de suite. Ce n’est souvent pas la peine d’attaquer le boss tant que celui-ci n’est pas immobilisé ou vulnérable, vous y perdriez la vie ! Voici d’ailleurs une petite vidéo reprenant tous les boss des 3 jeux <3

Crash Team Racing

crasg team racing

Cet épisode Karting sort en 1999 et représente juste un super souvenir pour moi, malgré une concurrence non négligeable de la part de Mario Kart je trouve cet opus bien abouti et je prends encore grand plaisir à le relancer. À regarder de plus près, il me fait beaucoup penser à une sorte de monde ouvert puisque vous êtes là avec votre kart sur une grand map avec plusieurs secteurs, vous pouvez vous amuser à rouler juste comme ça et vous balader dans la map principale ou vous arrêter devant une porte de téléportation et commencer une course, chaque secteur se clos par une course contre le boss de l’univers où vous êtes (on retrouve toujours les mêmes évidemment ;)) et chacun a une particularité bien à lui, par exemple Ripper Roo prendra grand plaisir à vous balancer des TNT non stop.

Je vous mets ici la liste des personnages jouables, on retrouve d’ailleurs nos chers Polar et Pura jouables en tant que conducteurs :)

liste persos jouables

Crash Bash

crash bash

Crash Bash lui, est un jeu de type party game développé par Eurocom et non Naughty Dog un an après Crash Team Racing, en 2000. Dans l’idée, cet épisode ressemble un peu à un Mario Party puisqu’il se compose d’une suite de mini jeux jouables à 4. Ici un grand tournoi est organisé par Uka Uka et Aku Aku pour définir qui du Bien ou du Mal est le plus fort. Evidemment Crash et Coco se retrouvent du côté du bien, mais la balance est plutôt mal équilibrée puisque Uka Uka possède tout le listing des méchants principaux de la licence. Après une petite révolte de la part de votre mentor, vous pourrez donc choisir 2 personnages « méchants » à ajouter à votre équipe et passer des heures à vous mettre sur la tronche avec vos amis :D

Mais il est où Crash ?

images (1)

Aujourd’hui Crash Bandicoot appartient à Activision, son retour est donc fortement compromis et certains vont même jusqu’à préférer le fait qu’il reste enterré dans un coin de nos mémoires plutôt que de le voir revenir totalement dénaturé et finir donc sur une énorme déception. Evidemment après les épisodes de la PlayStation 1 d’autres suites étaient sorties, personnellement je n’ai joué qu’à Twinsanity sur PlayStation 2 et je ne saurais même pas m’en rappeler précisément, je ne me risquerai donc pas à essayer de vous en parler, mais je n’ai pas l’impression que ces épisodes aient vraiment transcendé les joueurs, de toute façon, depuis Crash Bash, Naughty Dog n’a jamais plus touché au jeu, les développeurs se sont donc succédés, sans succès. Je crois qu’au final la licence Crash Bandicoot totalise une quinzaine de jeux…

Tout ce qu’il reste à faire est donc sûrement de rebrancher votre vieille PlayStation ou bien de télécharger les jeux sur le store et de vous rappeler des bons souvenirs ou encore de découvrir ce jeu de plate-formes plein d’amour. D’autant plus qu’ils ont plutôt bien vieilli esthétiquement parlant, et même niveau gameplay, le jeu ayant toujours été assez fluide.
La première prise en main sera évidemment un peu surprenante, mais les mouvements reviennent vite et le plaisir aussi !

Publicités
Publié dans: Jeux

10 réflexions sur “You crashed my bandicoot

  1. UnkleDark dit :

    Une série que j’ai adoré, j’en garde un très bon souvenir. Les versions avec les Mutants et autres Titans sur Wii étaient plutôt corrects aussi, mais ma préférence va sans aucun doute pour le 2 :) Je viens de le prendre sur Vita.

  2. sharnalk dit :

    Si Naughty Dog ressuscitait la licence de Crash Bandicoot et qu’ils pondaient un nouveau Crash Team Racing … Bon dieu Nintendo pourrait avoir peur !

    Crash Team racing, mais c’est le seul jeu à s’être rapproché d’un Mario Kart selon moi. Les décors, les personnages tout y était excellent, sauf que … Si un joueur prenait le Pingouin (personnage caché) c’était un peu la victoire assurée tant il était cracké ce perso !

  3. stoffenberg dit :

    C’est un des seul jeux qui peux surtout rivaliser avec les jeux de plate formes de la wii u. Je pense bien sûre au mario. Ajouté à ça un nouvel épisode de la série jak and dexter et la ps4 sera alors une des console qui à les meilleurs exclusivités et surtout la plus compléte en terme de jeu. Bien sûre je parle de la ps4 mais chez microsoft faut pas non plus oublier banjo et kazoid. Ces jeux là peuvent faire un raz de marée deja parce que ce sont des licences disparus, ce sont des jeux que la plupart des joueurs attendent mais aussi c’est le fait que chez nintendo ils ont toujours le cul coincé entre deux chaises à proposer les mêmes licences chaque année (surtout les mario, la seul serie qui arrive a faire vendre leur console).

  4. Florent dit :

    Moi aussi j’adorais Crash Bandicoot, cela faisait même parti de mes jeux préférés dont j’ai été déçu par les suites ou variantes que les éditeurs ont proposé.

    J’aimerais bien que Crash Bandicoot revienne avec cependant la peur d’être déçu car son gameplay et ses graphismes sont uniques et déporter cela sur une console nextgen risque de dénaturer cette licence.

    Bref, je pense qu’il vaut mieux garder les souvenirs que ce jeu nous a procuré dans notre tête et y rejouer si le coeur nous en dit :)

  5. Grand Bâton dit :

    Crash est avec Spyro un de mes jeux préféré de la PS1! Et malgré cela, quand on voit ce qu’est devenu Spyro je suis personnellement bien content qu’il y ait peu de chance pour un retour.
    Après tout, ce qu’on demande aux Studios, c’est bien de la nouveauté?^^

  6. Alexandre dit :

    C’est fou comme de simples images peuvent rappeler d’énormes souvenirs de joueur, j’adore quand ça arrive :)

    Et quand elles sont accompagnées de si bons écrits, ce sont les yeux qui disent merci, très bon article Caro !

  7. Pikabsynthe dit :

    Alalalala ma chère Caro je vous que toi aussi tu aime les Crashs autant que moi … J’ai personnelement joué à Crash Nitro Kart aussi ainsi qu’à l’épisode « La vengeance de Cortex » (dernier jeu que je trouve sympa dans les Crashs). Quand j’ai vu sortir Twin Sanity et les autres (notamment Les Mutants) j’ai pleuré d’indignation. Je rêve, je brule un cierge pour voir revenir notre marsupiale préféré mais la tâche risque d’être rude !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s