[TFGA] We can be Heroes

Just for one game..

Et encore un TFGA, oui je sais j’en ai raté un ou deux déjà il me semble et je suis relativement en retard mais la conjoncture compliquée des choses actuellement et la non inspiration sur le dernier thème expliquent tout cela.

Pour autant, je pose enfin ma participation sur ce dernier thème « Ces personnages secondaires qui mériteraient un premier rôle ». Un sujet qui m’a tout de suite inspirée puisque j’ai assez vite visualisé mon top et que me voilà en train de vous le partager :)

Comme d’habitude vous pouvez retrouver l’article original par Alex Effect ainsi que les articles de tous les participants en bas de sa page.

#5 Les Luma (Super Mario Galaxy)

tfga-lumas

Nous ne sommes pas toujours obligés de sauver la galaxie dans la terreur et l’obscurité ! Dans Super Mario Galaxy, les planètes sont hostiles mais colorées et puis, on cherche des étoiles, c’est pas mignon ça ? Pas autant que les petits individus qui nous accompagnent : les Lumas <3.

En l’honneur de leur mignonnance tant visuelle qu’auditive, les Lumas ne pouvaient que faire partie de ce top. Bon, à une position pas très avancée mais je me sentais obligée de les mettre.

Je ne sais honnêtement pas ce que donnerait un jeu dans lequel nous incarnons un Luma, ce serait sûrement complètement ridicule et vide de sens mais pour sûr agréable à jouer et drôle – un peu à la façon d’un Blob, cet ancêtre de Splatoon sur lequel j’ai passé de très bonnes heures de détente seule ou entre amis. Enfin, je ne suis pas contre.

Et pourquoi pas un espèce d’Animal Crossing avec des Lumas hein ? Et du coup des décors spatiaux… On ferait des BBQ d’étoiles tous les dimanches, c’est pas mal.

#4 Hewie (Haunting Ground)

tfga-hewie

Une jeune fille qui se réveille dans un manoir angoissant, poursuivie par des gens malintentionnés, avec pour seul allié : un berger allemand au poil blanc nommé Hewie.

Il nous a sauvé bon nombre de fois des griffes de divers méchants : du gros troll débile au grand-père alchimiste, en passant par une belle et sombre psychopathe…

Il nous protège, nous soutient, nous prévient du danger, rapporte des objets des plus utiles, nous aide à résoudre certaines énigmes… C’est sûr : sans Hewie, plus d’Alyssa. Elle serait morte à la sortie même de sa cage dorée, une histoire qui n’aurait donc pas fait de vieux os (*badum tsss*) et ne nous aurait pas permis de découvrir ce bijou d’horreur, bien qu’un peu pervers sur les bords. Vu l’utilité du compagnon de notre personnage principal, je pense qu’on aurait largement pu faire le jeu en l’incarnant lui plutôt que la jolie blonde naïve et terrorisée, malheureusement Capcom aurait perdu tous les plans culottes et autres sessions de voyeurisme et donc une bonne partie de son public.

Dommage, je n’aurais pas été contre un espèce de Dog’s Life à la sauce survival ! *note cette idée dans un coin*

#3 Les rapaces (Dying Light)

tfga-rapaces

Une ville en quarantaine, des humains qui se déchirent, des zombies déchirés dans le sens propre du terme (ou sale du coup) : bienvenue à Harran ! N’oubliez pas de ne pas attacher votre ceinture en cas d’embuscade et si l’odeur de chair brûlée vous indispose : les sacs à vomis sont rangés sur votre droite.

La nuit est sombre et pleine de rapaces… Je ne voulais pas jouer de nuit, jamais. Et puis à travers le fameux challenge des lives on se prend à faire des choses qu’on assume pas toujours, vient alors parfois un rire nerveux, quelques cris et une petite crise de panique. Véridique : preuves ICI et ICI.

Jouer la nuit dans Dying Light c’est être un peu maso, vous aurez beau dire « Oui mais l’XP est doublée de nuit donc ça vaut vachement le coup » – pour tout ce que j’y ai vu : la dégradation de votre santé mentale et les battements irréguliers et douloureux de votre petit coeur ne valent pas un x2 quand vous sautez sur un toit ! MAIS. Comme nous le savons tous, la nuit est faite de rencontres et quoi de mieux comme rencontre nocturne que de tomber nez à nez avec un Rapace. Ah, je sais. Tomber par le toit ouvrant dans un bus submergé par 3 rapaces – et mourir.

J’ai beau les avoir détesté un bon nombre de fois, leur valoir un traumatisme des bus et autres : un jeu où l’on pourrait incarner un Rapace me ferait ultra énormément beaucoup, kiffer. Je serais démoniaque. Alors oui, y’a le mode Be the Zombie, mais c’est pas pareil, là on parle d’opus principal avec une histoire et tout pas juste un mode. Et puis c’est pas aussi vicieux que d’être un vrai rapace qui te gang-bang dans un bus (ça c’était classe Caro), dans Be The Zombie, ce genre de choses n’arrivent pas.

#2 Trip (Enslaved)

tfga-trip

Un paysage post-apo mais du genre luxuriant (quelques endroits ne mériteraient pas qu’on y passe des vacances quand même), une intelligence artificielle hostile, deux fugitifs au destin lié.. Voici l’histoire de Trip et Monkey ! Ou Monkey et Trip au choix..

Si vous avez déjà fait Enslaved : Odyssey to the West – et si vous ne l’avez pas fait je vous encourage fortement à rectifier ça d’ailleurs – vous savez que de ces deux protagonistes, nous incarnons Monkey. Un type monté comme une armoire à glace, très fort, très agile qui a eu le malheur de se faire capturer par les machines et dont le futur plus ou moins proche est d’être réduit en esclavage. C’est sans compter sur l’intervention de Trip qui fait tout péter. Et lors de cette évasion, alors que vous pensez gagner la liberté, vous vous retrouvez asservi par ladite jeune femme vous ayant posé un collier qui vous tuera si elle meurt ou même si vous ne répondez pas quand elle vous dit « au pied ». De prisonnier vous passez donc au statut de chevalier servant/protecteur contre votre gré. C’est le genre de situation qui rend un peu fou, mais la relation d’abord compliquée entre les deux personnages à la « je t’ai sauvé la vie, grognasse » – « merci, vieille nouille » se transforme plus ou moins rapidement en complicité.

Malgré l’affection que j’ai pour Monkey et la profondeur que donne ce contexte maitre/esclave à l’histoire, j’aurais vraiment aimé jouer Trip. D’autant que, même si elle a un caractère de cochon à vouloir lui briser les rotules plus d’une fois, elle est vraiment intéressante. A la fois forte, mystérieuse, drôle.. Et puis, c’est une jolie rousse on va pas se mentir.

#1 Sniper Wolf (Metal Gear Solid)

tfga-sniperwolf

Quand la guerre est partout, autant s’entourer de loups. Sniper Wolf a fait le choix de l’isolement mais aussi de la vengeance. Un chemin qui la mènera jusqu’à une mort enneigée.

J’ai déjà tellement parlé d’elle, je l’ai tellement décrite que je ne sais même plus quels mots choisir au risque de me répéter. Sniper Wolf c’est LA méchante qu’on ne veut pas tuer, son passif est – comme pour la plupart des personnages de MGS – des plus tristes. Comme d’habitude pas d’enfance heureuse et une vie marquée par la guerre dès son commencement. Elle n’est entourée que par le désir de vengeance, les loups qui l’accompagnent, son fidèle sniper et les sentiments amoureux fugaces qu’elle ressent pour chacune de ses victimes.

Elle fait face à Solid Snake à plusieurs reprises dans Metal Gear Solid, le temps entre autres de blesser Meryl aux bras et aux jambes (autre personnage que j’apprécie beaucoup dans la saga) pour offrir un duel de cache-cache/sniper des plus agaçants quand on sait que Snake ne dispose que de 2 murs pour se mettre à couvert tandis que Wolf se terre dans un escalier en fer plein de poteaux salvateurs, et le temps de vous marquer la joue pour que jamais vous ne l’oubliez non plus. Elle finira sa vie après un deuxième et dernier duel, dans un paysage enneigé, au milieu des hurlements des loups (et entre deux crachats de sang aussi, mais ça c’est pas romantique..).

Un personnage fort, courageux, perturbé un peu aussi, une femme aux multiples facettes que j’aurais aimé pouvoir découvrir vraiment, en cela pour moi elle mériterait largement un opus rien que pour elle, son histoire… D’autant qu’elle a su prendre une place de favorite dans de nombreux coeurs et cela même dans celui de l’équipe de développement..

Allez Héros, c’est l’heure de vous libérer, en espérant que vous aurez passé un aussi bon moment à lire cet article que j’ai eu à me remémorer ces souvenirs ! N’hésitez pas à commenter si l’article vous plait et à me donner vos 5 « personnages secondaires qui auraient mérité un premier rôle » ! :D

Publicités

9 réflexions sur “[TFGA] We can be Heroes

  1. Alexandre dit :

    Et bien je ne connais personne dans ce classement, mais j’ai pris plaisir à tout lire ! Quoique je dis des âneries, j’avais adoré les Mario Galaxy donc … pourquoi pas un titre avec les Lumia, en effet ^^’

  2. Je suis un gameur.com dit :

    Salut ! C’est avec grand plaisir que je découvre ton blog :) Pourrais-tu éclairer ma lanterne et me dire ce que signifie TGFA? Sinon très beau TOP 5 ! Mon classement à moi ressemblerait probablement à ça : 1 )Captain Qwark dans Ratchet & Clank 2)Les Lums dans Rayman 3)Nightwing dans Batman Arkham 4)Tails dans Sonic 5)Pierre ou Ondine dans Pokemon lol?

  3. Pimousse_Fraise dit :

    Je dirais un personnage peut-être idiot, mais j’aurais bien aimé voir Tails dans un jeu à son nom propre, et non pas comme « compagnon de Sonic »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s