E3, oui, oui, oui.

Finalement après un article que je pensais déjà exceptionnel dans le fait qu’il soit rédigé, en voilà un deuxième ! Reparlons de l’E3. J’étais partie en mode petit troll, était-ce au fond parce que je n’avais jamais eu la chance de « VIVRE » vraiment l’E3 (et cela même derrière un écran) avant ? Et que du coup pour la première fois de ma vie je le fais cette année ?

C’est vrai que mes expériences E3’nesques précédentes n’étaient vécues qu’à travers les commentaires de journalistes, les multiples fuites bien chiantes qui survenaient avant le salon et les quelques infos que j’arrivais à glaner par-ci par-là. Mais il y a tellement moins d’énergie, et surtout d’émotion dans le fait de lire un article compte rendu que dans le fait de le vivre en live que je comprends maintenant n’avoir jamais apprécié l’événement à sa juste valeur.

Du coup, vous vous en doutez, surtout si vous m’avez suivie sur Twitter cette nuit : l’E3 m’a hypée, et il n’est même pas encore fini à l’heure où j’écris. Mais comme je n’ai pas envie que mes souvenirs de cette nuit devienne un bouillon incompréhensible, je vais commencer mon compte rendu PERSONNEL (des jeux/annonces vont passer à la trappe, d’autres vont être bien -trop- visibles) sur les conférences que j’ai suivi jusqu’à maintenant et mettrai l’article à jour fin de semaine pour le reste !

PS : excusez-moi d’avance si j’oublie des choses ou fais des erreurs, j’écris avec les yeux encore plein d’étoiles et une fatigue bien avancée.

Lire la suite

Publicités

[Dossier GN] Les Sims 4 : la fin d’une légende ?

Tout d’abord, un flash-back s’impose

sims 4 fin 1

The Sims est un jeu de simulation de vie créé par Will Wright (papa de Sim City, ayant quitté l’entreprise Maxis en 2009), il connaîtra sa première parution sur PC en 2000. Le jeu vous propose de créer des personnages à votre image ou inventés de toute pièce et de gérer toute leur vie, de leurs besoins vitaux à leurs humeurs ou leurs relations sociales, The Sims s’impose très vite comme LE jeu à l’écoute de votre imagination et votre créativité. Avec plus de 16 millions d’exemplaires vendus dans le monde le premier épisode des Sims fait partie de ces jeux les plus vendus sur PC.

Une licence exploitée jusqu’au bout

Fort d’un succès énorme, The Sims bénéficiera d’un nombre incalculable d’extensions vous permettant de vous focaliser sur des univers plus réalistes ou au contraire incroyables au cours de votre expérience (Ça vous change la vie, Surprise-Party, En Vacances, etc..). Pour finalement connaître des suites Les Sims 2, 3 et finalement 4, (proposant un gameplay toujours plus complet, des interactions infinies et des graphismes plus avancés) et débarque même sur nos consoles de salon en 2003.

Le cas Sims 4

La quatrième génération est arrivée ! Les Sims 3 se retirent pour laisser place à une version encore plus aboutie, sortie ce 4 septembre 2014. Mais quid du ressenti final ? La déception est relativement générale et les plaintes s’entendent et se lisent un peu partout … Les fans de la première heure sont déçus, « trop peu de contenu » par rapport à la troisième génération, une « carte trop petite ». Ces revendications sont compréhensibles, après maints achats d’extensions (30/35 €) et de kits (15/20 €) sur les Sims 3, le retour à zéro, avec 30 fois moins de contenu que sur les versions basiques des anciennes générations, a du mal à passer.

Alors tout est bon à jeter ?

Non, pas tout. Durant les semaines précédent le lancement du jeu, Electronic Arts avait mis à disposition le module de création d’un personnage, une campagne grandement appréciée puisque de nombreux joueurs néophytes tout comme ceux de la première heure s’étaient pris au jeu de présenter un sim à leur image ou encore le sim avec lequel ils aimeraient sortir … Au vu des retours nous pouvons d’ailleurs remarquer que la création de sims et le réalisme des personnages de cette quatrième génération est particulièrement applaudie par les joueurs ! Sans oublier un panel d’émotions et de rêves plus complet et époustouflant.

Mais cela ne suffit pas

Et le succès n’est finalement pas au rendez-vous. Sur le forum US officiel des Sims 4, Grant Rodiek (producteur du jeu) est relativement clair :

« Nous ne travaillons pas sur les Sims 5. Nous ne pensons même pas aux Sims 5. Si les Sims 4 ne rencontre pas de succès, il n’y aura pas de Sims 5. »

N’oublions pas l’échec de Sim City 5 l’année dernière, dont les critiques font grandement écho à celles des Sims 4, et que les joueurs ne manquent pas de rappeler à EA à l’heure où la déception fait rage. Espérons donc qu’Electronic Arts se ressaisira et que les Sims sauront reconquérir le coeur de ceux qui les font vivre depuis tant d’années. Dans le cas contraire, il semble bien que ce dernier opus signe la fin de notre expérience Simsesque …

Une conclusion bien triste pour tout joueurs qui a pu approcher de près ou de loin cette licence. Il y a peu de gens bien incapables de citer ne serait-ce qu’une anecdote relative à ce jeu, et le fait est qu’on en a tous pas mal à notre actif type « j’ai enfermé ma grand-mère entre 4 murs », « j’ai construit une piscine et retiré les échelles une fois mes sims dedans » etc, certes les 3/4 de ces anecdotes font un peu – beaucoup – psychopathe mais tout le monde sait bien que les jeux vidéo rendent violents, non ? Allez il faut que j’aille mettre le feu à ma cuisine et retirer les portes, bisous !

sims 4 fin 4