GAME OVER.

Et voilà ! Nous nous retrouvons donc ce mois-ci pour un nouveau TFGA (je le rappelle Top Five Games Addict) sponsorisé par la Faucheuse elle-même !

TFGA

Et le thème de ce mois-ci est donc : « les morts les plus marquantes », oui oui ! Parce qu’on est tous plus ou moins morts à répétition sur des jeux vidéo parfois volontairement pour faire l’étal des animations différentes possibles mais aussi souvent malgré nous. Petite note : enfin, ça c’était mon interprétation du top, manifestement je suis pour l’instant la seule à l’avoir vu comme ça :3.

N’oubliez pas que vous pouvez retrouver la liste des articles TFGA effectués par différents blogueurs en allant sur l’article original d’Alex-Effect !

#5 Jak and Daxter : The Precursor Legacy

jak and daxter

Petit frère de Crash Bandicoot, Jak and Daxter : The Precursor Legacy a conquis de nombreux coeurs de fans au tout début des années 2000. L’idée de se balader avec un punky blond sauvage muet et une espèce de loutre (en réalité votre cousin transformé à cause d’une mésaventure sur l’île de la Brume) à travers les plaines du Village de Sable, de Pierre, le Canyon de Feu, le Cratère Volcanique et j’en passe était alors assez réjouissante – sans ironie aucune. Et j’ai nettement fait partie de ces gens qui ont absolument adoré l’expérience (et cela pendant les trois opus, rachetés même sur PS3 à l’occasion de la sortie de la Trilogie HD).

Et pendant ma course aux orbes précurseurs et autres objets j’ai eu le plaisir de décéder de nombreuses fois, souvent pour des raisons stupides, mais bref. Et je me souviens parfaitement de la voix geignarde de Daxter qui, à chacune de vos morts, en profitait pour placer une petite blague :

#4 Crash Bandicoot (série)

crash bandicoot

Gros bébé de Naughty Dog, nombreux sont ceux qui encore aujourd’hui rêvent d’un retour inespéré de la licence… Et ce pour de nombreuses raisons, la principale étant que Crash Bandicoot est tout simplement un jeu CULTE et qu’il est tout bonnement impossible de l’oublier … Toute personne ayant passé des heures sur ces jeux se rappeleront parfaitement du nombre incalculable de morts différentes présentes dans le jeu. Entre écrabouillage, combustion, coupage, noyade et d’autres, on peut dire que vous avez plutôt intérêt à regarder où vous mettez les pieds (surtout quand il y a des caisses Nitro dans le coin).

Notez d’ailleurs la mignonnance : quand Crash monte une petite bête (ex le petit Ours Polaire) et qu’il meurt, il est le seul à décéder dans d’atroces souffrances !

#3 Resident Evil

resident evil

Mais comment oser parler de morts dans les jeux vidéo sans citer ne serait-ce qu’un Resident Evil ? Et autant faire ça bien et parler du tout premier opus. Sorti en 1996 sur PlayStation, Resident Evil (Biohazard au Japon) s’inscrit comme une base du survival horror (et la seule raison qui m’empêche de dire LA est que je garde cette place pour Alone in the Dark – 1992).

En cela, le fait de devoir survivre à une cinématique de début absolument kitsch.. Euh non, de survivre à une invasion de zombies dans les couloirs étroits du manoir Spencer semblait relativement difficile sans compter au moins quelques morts. Et des morts j’en ai compté, oui je l’avoue, entre les zombies lambda, les chiens, les araignées et tout le reste, on a eu le temps de voir s’afficher le « Vous êtes mort » dégoulinant de sang plusieurs fois. C’est cadeau :

#2 The Legend of Zelda : Ocarina of time

ocarina of time

Je vous en avais déjà parlé à l’occasion d’une News sur Gamer-Network à l’époque où j’étais rédactrice et je ne saurais résumer mieux que je ne l’avais fait à l’époque :

Comme tout gameur le sait, nous menons bien -trop- souvent nos personnages fétiches à une mort certaine, et il y a des jeux en comptant beaucoup plus qu’on ne pourrait l’imaginer. Si toutefois vous ne les aviez pas encore toutes expérimentées avec notre célèbre héros à la tunique verte, vous pouvez encore vous mettre à jour !
Écrasé par un rocher, noyé, chute mortelle d’un ravin, empoisonné, explosé … Bref, Link passe par tous les cas possibles en 10 minutes, et ça fait mal pour lui !
Au final : nul n’échappe à la mort, et encore moins un héros de jeu vidéo.

Et si quand bien même vous ayez aimé explorer le nombre incalculable de morts sur Ocarina of Time, il se peut que vous en ayez raté quelques unes, je vous invite donc à regarder cette petite vidéo :

#1 Tomb Raider (série)

lara croft

Et mon numéro 1 restera définitivement la série des Tomb Raider. Dans le genre on aime vous torturer jusqu’au bout, la licence joue les sadiques à la perfection. Je ne compte même plus le nombre de chutes fatales à mon actif et j’ose penser que nous sommes nombreux dans ce cas-là, dans cette idée, je vous ai mis ici un petit best of de vidéos Youtube recensants quelques morts marquantes des différents Tomb Raider. Sachant que le tout dernier opus n’a pas failli à la règle (sauf qu’on a encore plus mal pour cette Lara aussi bien modelée…) et qu’il est même assez dur voire mesquin dans ses cinématiques de morts : un régal pour certains, une torture pour d’autres ! Bande de psychopathes.

On notera quand même combien, en quelques secondes, notre jolie Lara se trouve reléguée à la condition de simple poupée de chiffon, R.I.P ma belle.

Et voilà encore une fois mon TFGA à moi, du mois ! Pourquoi ne pas proposer le votre ? :)

Publicités

Parce que Tomb Raider restera à jamais mon jeu préféré …!

tomb raider coll
Parfait ! La collector comme le jeu. Je vous explique pas le déballage jouissif : déjà, rien que la boîte est chouette ! On aurait presque pas envie de l’ouvrir. Mais bon, à peine le couvercle enlevé, la figurine agrandit encore un peu plus votre sourire et, malgré ses articulations un peu voyantes, il faut dire qu’elle est vraiment bien réalisée. Je vous promets au moins 10 minutes de plaisir à jouer à la poupée, déjà parce qu’il y a plein de petits accessoires (je vous laisse les découvrir vous même) afin de vous permettre d’agencer votre Lara comme vous le voulez, et puis parce que bon, il est un peu difficile de la faire tenir debout.. Du coup, il faut trouver la bonne position. Attention aux articulations des jambes qui sont assez difficiles à débloquer, on a vite peur de la casser en forçant un peu pourtant c’est ce qu’il faut faire; idem pour sa tête. Pour le reste, tout est dans la petite boîte : le jeu, la pochette de survie et le petit artwork.
Bon, j’avoue que je l’ai un peu beaucoup joué “wouhou, nouveau Tomb Raider : je dépense sans compter!” donc après l’achat de la collector, y’a eu l’achat du Guide Officiel et puis évidemment l’Artbook (qui est juste d’enfer..). Ah et puis, même si je l’ai pris sur PS3, je n’ai pas su résister à la manette collector pour X360 -cf l’article à venir sur les manettes de 360 éditions limitées- ! Parce que celle sur PS3 était dégueulasse … Il faut le dire. Tu me donnes une manette (même pas la forme officielle en plus) je te pose un autocollant dessus et HOP une édition limitée, et puis quoi encore ? (18/02/14 : un peu comme la PS4 édition limitée MGS V ? Je dis ça ..)
Maintenant, parlons un peu du jeu, très peu afin d’éviter le spoil, mais juste assez pour se donner une idée de la bête. Rien que le début : ça vous prend aux tripes, et si vous êtes vraiment fans, c’est un aller simple pour avoir des frissons tout le long du jeu … Les décors, l’environnement, l’atmosphère : tous les ingrédients sont là pour vous faire vivre les nouvelles aventures de Lara le plus profondément possible. Et franchement, la recette est infaillible. Les sessions d’escalade sont loin d’être décevantes et font preuve d’un réalisme à couper le souffle. Le système de feu de camp permettant de revenir plus rapidement à des endroits visités antérieurement est un bonus non négligeable. Et cette Lara .. Elle est si charismatique …!!
J’ai très peu de points négatifs à partager. À vrai dire j’en ai surtout un, et il n’engage que moi : il y a trop de gunfights. Sérieusement, c’est un Tomb Raider, pas un Call of Duty ..! Alors oui, on est tenu en haleine tout le long, sans cesse malmenés par la nature, les Solariis, les guerriers : c’est normal “A Suvivor is Born” voyons; mais des fois on aimerait un peu plus de tranquillité, ou du moins un peu moins de scènes de combats armés. Je sais que c’était un reboot, qu’il fallait oublier tout le le passé de Lara etc .. Repartir de zéro. Certes, mais faut pas abuser.
Bref, tout ça pour dire que ce Tomb Raider est une réussite, que je vous conseille de le faire, et que j’attends le prochain avec impatience (j’espère qu’il y en aura un). Et puis, si on pouvait avoir un manoir digne du premier opus mais genre le même en HD ça serait vraiment, VRAIMENT cool ! :D